Expulsion du mercredi 2 juillet 2014, n -> n+1

Mesdames et messieurs, je voudrais vous présenter le concept de l’expulsion n+1. Elle ne sert à rien, elle ne règle rien, au final tout le monde revient, et finit par se reposer quelque part, comme cela doit bien finir par arriver.

 

Oh! On dirait que tout est prêt pour une nouvelle expulsion n+1! Riverains, prêts à envoyer des lettres et des coups de fil, parce que hé, nous on a besoin de dormir on BOSSE (pendant que des gens meurent sous les camions, dorment dans la rue et se font taper). Bouchart, prête à apaiser les racistes et à défendre le sommeil des habitants (pour des voix aux élections). Préfecture prête, plus que prête à obtenir pour le gouvernement une qualification auprès des rastons.

 

On va jouer ce jeu indéfiniment, ne pas prendre nos responsabilités, ne pas respecter les droits des gens, jusqu’à ce qu’un jour une Marine LePen arrive au pouvoir et envoie les gens sur le voyage dont personne ne revient jamais, l’expulsion finale du pays et de ce monde. Parce que les rastons ne sont pas dupes de ce spectacle et eux non plus n’aiment pas l’expulsion n+1. Ils veulent de l’efficacité. Ils voteront l’extrême pour obtenir ce qu’on leur promet ostensiblement sans leur offrir vraiment: la tranquillité parfaite de l’état policier, la mort de la liberté.

 

Aujourd’hui les flics ont tapé plusieurs personnes gênantes en plein jour et devant témoins, sans la moindre tentative de se cacher; des gens se sont faits arrêter, frapper et gazer pour avoir accueilli des exilés chez eux. Demain, ils les tabasseront, ou ils les emmèneront dans un champ et on ne les reverra plus. L’état deviendra enfin la machine que personne ne pourra plus stopper ni même gêner. Déjà les policiers d’aujourd’hui, ceux de l’expulsion n+1, ont pour la plupart le comportement de machines sans pensée et sans cœur. Ce comportement leur permettra de s’adonner à des actions de plus en plus violentes.

 

Demain donc, les fascistes de France pourront enfin dire que le peuple est fort, car ils ne font pas de différence entre eux, le peuple et l’état. Ils sont les collectivistes par excellence, ils s’identifient parfaitement à l’action de la police et de l’armée. Le sacrifice à la nation est leur crédo à tous; et tout comme ils se sacrifient, ils voudront que les autres se sacrifient aussi. Car, au nom de quelle justice eux devraient-ils se sacrifier, et pas les autres? Nous serons tous estampillés nationalement conformes ou nous serons incarcérés, ‘rééduqués’, exilés, morts ou déportés. Cela ne concerne pas les étrangers. Cela vous concerne vous, les lecteurs qui pensent être à l’abri chez vous.

 

A lire le blog Passeurs d’hospitalités pour plus d’informations sur l’expulsion du 2 juillet. Et surtout le billet ‘Expulsions à Calais: ça part en quenouille’.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s